La nouvelle donne bancaire

Les caractéristiques de la nouvelle donne bancaire

Les banques sont devenues des entreprises comme les autres avec les mêmes problèmes. La concurrence est très forte : fin de l’encadrement du crédit, concurrences des euro-marchés, des non-banques, des bourses. Il reste quelques îlots où la réglementation subsiste. Les banques françaises sont globalement défavorisées par rapport aux étrangères.

Importante innovation et nouveaux produits. Changement total d’esprit. Création de nouveaux marchés : NIF (nouveaux instruments financiers, surtout dans les futures), de nouveaux titres (TCN = billet de trésorerie, bons du trésor.. depuis 1985).

Pertes de fdc : désintermédiation des dépôts et du crédit, des produits de marché, des produits obligataires. Passage du client emprunteur au client prêteur.

Montée des risques : de contrepartie, de volatilité, de liquidité..

Rentabilité en baisse : montée des coûts (modernité), fin des rentes de monopole, marchéisation des opérations de banque, fin des arbitrages sans risque du fait de Reuter et Telerate qui transmettent l’information en temps réel dans le monde entier.

Les commentaires sont fermés.