Adaptation des banques

Le secteur de la banque et de l’assurance vit une mutation due à une volonté universelle de déréglementation et de relâche de l’emprise de l’Etat, mais surtout à l’introduction de nouvelles techniques. Il s’en suit un transformation radicale et inévitable du métier de banquier.

L’adaptation des banques

L’adaptation des banques est nécessaire pour survivre. Réfléchir sur l’évolution actuelle et future, mais surtout adaptation aux changements définitifs (NIF, titrisation,..). La banque n’agit plus tellement en intermédiaire pour ses clients mais surtout pour son compte. L’euromarché n’a plus tellement d’intérêt car les marchés nationaux sont aussi déréglementés : les marchés domestiques s’internationalisent et englobent les euro-marchés.
La concurrence acharnée entraîne inévitablement la spécialisation. Les efforts se portent sur la maîtrise des coûts et la r&d, la maîtrise de l’organisation et les rh (golden boys…)

Le bon temps des banques est passé.

Les commentaires sont fermés.